CIEL ANTERIEUR

Textes sur la sagesse

Alexandra David-Neel

Etre bienfaisant pour autrui ne consiste pas à faire des actions que l'on imagine devoir lui procurer du bien-être. Ce qu'il faut, c'est devenir soi-même une source de bien-être . Voyez le soleil : son activité ne se manifeste pas d'après un plan qu'il a arrêté. [...] Il est le soleil, [...] il ne peut pas s'empêcher de répandre de la chaleur et de la lumière et, par là, procurer du bien-être à tous les êtres. De la même manière, le Sage, qui est devenu un centre vivant d'intelligence et de bonté, émet naturellement des ondes d'énergie qui répandent des influences dans le monde.
  

 

(cité par Jean Chalon dans Le lumineux destin d'Alexandra David-Neel, Librairie Académique Perrin, 1985, p.451)

 

Bouddha Shakyamuni

 

383. Luttez et divisez le courant. Écarte, Brāhmane, les désirs des sens. Connaissant la destruction des constituants de la vie, sois, Brāhmane, le connaisseur de l'incréé (Nibbāna).

 

384. Quand en deux états (tranquillité du cœur et vue pénétrante) un Brāhmane va sur l'autre rive, alors tous les liens de ce Connaissant tombent.

 

385. Celui pour qui n'existe pas cette rive-ci (les six sens internes) ou cette rive-la (les six sens externes), non plus qu'à 1a fois cette rive ci et cette rive là, celui qui est sans détresse et non lié, lui, je l'appelle un Brāhmane.

 

386. Celui qui est méditatif, sans taches, et fixé, celui qui a fait son devoir et est libre des purulences, celui qui a atteint le plus haut but, lui, je l'appelle un Brāhmane

 

387. Le Soleil brille le jour, la Lune brille la nuit, le guerrier armé brille, le Brāhmane en méditation brille, mais la gloire du Bouddha brille jour et nuit.

 

388. Parce qu'il a écarté le mal, il est appelé un Brāhmane; parce que sa conduite est équilibrée, il est appelé un Samana ; puisqu’il a renoncé à ses impuretés, il est appelé un “En allé” (Pabbajito).

 

389. On ne doit pas frapper un Brāhmane. Non plus ce Brāhmane ne doit pas donner libre cours à sa colère contre qui le frappe. Honte a celui qui frappe un Brāhmane ; plus grande honte sur le Brāhmane qui donne libre cours à sa colère.

 

390. Pour un Brāhmane, cette non-revanche n’est pas de petit avantage. Quand le mental est sevré des choses chères, et que l'intention de blesser cesse, c'est seulement alors que la souffrance s'apaise.

 

391. Celui qui ne fait aucun mal par le corps, la parole ou le mental, celui qui est contrôlé en ces trois modes celui-là, je l'appelle un Brāhmane.

 

392. Celui par qui on connaît le Dhamma enseigné par le Pleinement Eveillé, on doit assidûment le révérer comme un Brāhmane révère le feu du sacrifice.

 

393. Ce n'est pas par le tressage des cheveux, ni par la famille, ni par naissance que l’on devient Brāhmane. Mais celui en en qui existe à la fois la vertu et le Dhamma, il est pur, il est Brāhmane.

 

394. Pourquoi ces cheveux tressés, ô homme sans intelligence ? Pourquoi ce vêtement en peau d'antilope ? Intérieurement vous êtes plein de passions, extérieurement vous vous parez.

 

395. La personne qui porte des robes trouvées sur les tas d’ordures, qui est maigre, dont les veines sont apparentes, qui médite seule dans la forêt, celle-là je l’appelle un Brāhmane

 

396. Je ne l'appelle pas un Brāhmane, simplement parce qu'il est né ou issu d'une mère Brahmane. Il est simplement « Monsieur », s'il a conservé les obstacles. Celui qui est libéré des obstacles, libre d'attachements, lui, je l'appelle un Brāhmane.

 

397. Celui qui a coupé tous les liens, celui qui ne tremble pas, celui qui a été audelà des obstacles, celui qui est sans attaches, lui, je l'appelle un Brāhmane.

 

398. L'Éveillé qui a coupé la courroie (la haine), la sangle (l'attachement) et la corde (les hérésies), tout ensemble avec les dépendances (les tendances latentes), celui qui a enlevé la traverse (l’ignorance) lui, je l’appelle un Brāhmane.

 

399. Celui qui, sans colère, supporte le reproche, le fouet et les punitions, celui dont le pouvoir, l'arme puissance est la patience, lui, je l'appelle un Brāhmane.

 

400. Celui qui n'est pas haineux, mais est soumis, vertueux, non imbibé de désir, contrôlé et qui porte son dernier corps, lui, je l'appelle un Brāhmane.

 

401. Comme l'eau sur la feuille de lotus, comme une graine de moutarde sur la pointe d'une aiguille, celui qui ne s'attache pas aux plaisirs des sens, lui, je l'appelle un Brāhmane.

 

402. Celui qui réalise, ici, par lui-même, la destruction de sa souffrance, celui qui a déposé le fardeau et est émancipé, lui, je l'appelle un Brāhmane

 

403. Celui dont la sagesse est profonde, celui qui est sage, celui qui est habile dans la Voie et la non-Voie, celui qui a atteint le plus haut but, lui, je l'appelle un Brāhmane

 

404. Celui qui n'a aucune intimité ni avec les maîtres de maison, ni avec les sans foyer, celui qui erre sans demeure, celui qui est sans êtres chers, lui, je l'appelle un Brāhmane.

 

405. Celui qui a laissé: le gourdin et ne frappe plus, ni faibles ni forts, celui qui jamais ne tue ou n'est cause d'un meurtre, lui, je l'appelle un Brāhmane

 

406. Celui qui est amical parmi les hostiles, celui qui est paisible parmi les violents, celui qui n'est pas attaché, lui, je l'appelle un Brāhmane.

 

407. Celui en qui la convoitise, la haine, l'orgueil, le dénigrement, sont tombés comme une graine de moutarde de la pointe d'une aiguille, lui, je l'appelle un Brāhmane.

 

408. Celui qui prononce des paroles aimables, instructives et vraies, celui qui ne fait offense à personne, lui, je l'appelle un Brāhmane.

 

409. Celui qui dans le monde ne prend rien qui ne soit donné, que ce soit long ou court, petit ou grand, agréable ou sordide, lui, je l'appelle un Brāhmane.

 

410. Celui qui n'a pas de désir pour ce monde ou le prochain, celui qui est sans désir et émancipé, lui, je l'appelle un Brāhmane.

 

411. Celui qui n'a pas de désir, celui qui par sagesse est libre de doutes, celui qui a plongé dans le sans-mort, lui, je l'appelle un Brāhmane.

 

412. Celui qui a transcendé et le bon et le mauvais aussi bien que les peines, celui qui est sans chagrin, sans taches et pur, lui, je l'appelle un Brāhmane.

 

413. Celui qui est sans tache comme la lune, celui qui est pur, serein et tranquille, celui qui a détruit 1e désir pour le devenir, lui, je l'appelle un Brāhmane.

 

414. Celui qui a passé cette fondrière, ce sentier difficile, l’errance (samsara) et l'illusion, celui qui a traversé et est allé au-delà, celui qui est méditatif, libre de désirs et de doutes, celui qui, attaché a rien, est libéré, lui, je l'appel le un Brāhmane.

 

415. Celui qui en ce monde, abandonnant les désirs sensuels, a renonce et devient un sans foyer, celui qui a détruit les désirs des sens et le devenir, lui, je l'appelle un Brāhmane.

 

416. Celui qui en ce monde, abandonnant la soif, renonce et devient un sans foyer, celui qui a détruit la soif et le devenir, lui, je l'appelle un Brāhmane.

 

417. Celui qui, écartant les liens humains et, transcendant les liens célestes, est complètement délivré de tous les liens, lui, je l'appelle un Brāhmane.

 

418. Celui qui a abandonné goûts et dégoûts, qui est apaisé et sans substrat (upadhi*), celui qui a conquis le monde et est énergique, lui, je l'appelle un Brāhmane.

 

419. Celui qui, en toutes façons, connaît la mort et la renaissance des existences, celui qui est détaché, bien allé (sugata), et éveillé, lui, je l'appelle un Brāhmane.

 

420. Celui dont la destinée n'est connue ni des Deva, ni des Gandhabba, ni des hommes, celui qui a détruit toutes les purulences et est un Arahant, lui, je l'appelle un Brāhmane.

 

421. Celui qui n'a pas d'attachement pour les agrégats qui sont passés, futurs ou présents, celui qui est sans attachement ni convoitise, lui, je l'appelle un Brāhmane.

 

422. Le sans peur, le noble le héros, le grand sage, le conquérant, le sans désir, l'Éveillé, lui, je l'appelle un Brāhmane.

 

423. Celui qui connaît ses anciennes demeures (vies antérieures), qui voit les cieux et les enfers, qui a atteint la fin des naissances, qui avec une sagesse supérieure s'est parfait lui-même, qui a achevé la vie sage et la consomption totale des passions, lui, je l'appelle un Brāhmane.

 

Dhammapada  XXVI - VERSETS SUR LE BRĀHMANE



01/06/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 112 autres membres