CIEL ANTERIEUR

Pensées hivernales d’un étranger à Qingdao sur le Yi Jing

 Les 64 hexagrammes du Yi Jing se retrouvent dans le calendrier lunaire chinois du traité “Yiwei Qilan Tu” créé par Ming Yi et King Fan, deux éminents taoïstes vivant sous la Dynastie Qin (221 - 207 Av. J.C.). 4 hexagrammes fondamentaux (29, 51, 30, 58) décrivent ainsi l’énergie de chaque saison et 5 hexagrammes celle de chacun des 12 mois de l’année solaire.

 

L’eau et la montagne sont les éléments naturels qui caractérisent la ville de Qingdao ou je passe mon troisième hiver.

 

La saison de l’hiver est ainsi symbolisée par l’hexagramme 29 doublement composé du trigramme de l’eau. La montagne sous l’eau donne l’un des premiers hexagrammes de l’hiver au moment de la dixième lune, l’hexagramme 39 dont le caractère qui lui est associé : « jian » 蹇, ne peut mieux représenter l’essence de la saison hivernale : l’obstruction.

 

En effet si l’on se rapporte à l’image originelle présente dans l’ancien pictogramme, la partie supérieure du caractère désigne la conséquence d’un grand froid : selon les interprétations, que mon professeur Song Wenjing 宋文京 m’a enseignées, il peut s’agir soit d’un homme se couvrant de paille dans une maison, soit de deux mains rembourrant une maison avec de la paille.

 

Cette partie supérieure du caractère permet de former le caractère « han » 寒, qui précisément veut dire « froid ».  Dans la médecine traditionnelle chinoise, ce caractère se rapporte à l’une des 6 énergies pathogènes de la nature : celle du froid dont la nature est d’obstruer et de contracter. Qui a senti le vent glacial de la mer jaune à Qingdao paralysant tout le corps sur place comprendra aisément l’effet du 寒 ! 

 

La partie inférieure du caractère « jian » 蹇 représente le pied, tant il est vrai que la partie du corps qui prend froid le plus facilement est précisément le pied. Le pied symbolise l’acte d’aller en avant mais cette avancée est bloquée ici par le froid de l’hiver.

 

Le sens général du caractère indique donc bien l’idée qu’il est imprudent de vouloir avancer et qu’il est au contraire sage de s’arrêter pour éviter le péril. Le Livre des Odes (Shi Jing) nous parle du péril de l’abîme ou de la glace avec ces vers connus qui invitent justement à agir avec prudence : « 如临深渊,如履薄冰 » ce qui signifie « comme si l’on marchait au bord d’un abîme, comme si l’on marchait sur une mince couche de glace ». 

 

Dans ces vers, les 2 caractères « lin » 临 et « lv » 履 correspondent à 2 hexagrammes du Yi Jing, l’hexagramme 19 et l’hexagramme 10, exprimant respectivement l’approche et la marche.

 

Comme la situation de blocage décrite par l’hexagramme 39 ne saurait perdurer longtemps, les énergies se transformant sans cesse, la marche lunaire des hexagrammes se succédant de semaine en semaine nous conduit précisément au début de la douzième lune à savoir exceptionnellement en cette année 2011 du lièvre de métal du Tronc Céleste Xin 辛 et du Rameau Terrestre Mao 卯 , le jour de la veille de Noel.

 

Or, dans le cinquième trait de l’hexagramme 39, il est dit que dans les temps de grande difficulté, les amis viennent. Les étrangers qui vivent en Chine ont souvent de la peine d’être éloignés de leur famille au moment de Noel. Cette peine est alors compensée par les amis auprès desquels on se retrouve pour veiller ensemble.

 

Dans le pictogramme ancien qui a donné le caractère « lin » 临, on trouve un oeil disposé de façon verticale comme lorsque l’on abaisse son regard sur quelque chose en dessous de soi. C’est un regard à la fois de bienveillance et de surveillance comme pour s’assurer que l’on ne va pas tomber dans un abîme ou marcher sur une couche de glace trop fine.

 

Le regard de l’ami avec qui l’on passe Noel, c’est un regard de bienveillance car il ne nous laisse pas seul mais c’est aussi un regard de surveillance des dangers que l’on peut éventuellement courir. Le véritable ami est celui qui nous avertit de la voie à ne pas suivre afin que l’on puisse suivre son propre chemin.

 

Espérons donc qu’à la lumière des enseignements antiques du Yi Jing, tel un vieil ami, un « lao pengyou », la nouvelle lune qui commence exceptionnellement le 24 décembre 2011 nous conduira sur le bon chemin pour aborder dans les meilleures conditions la nouvelle année du dragon de l’eau du Tronc Céleste Ren 壬 et du Rameau Terrestre Chen 辰 !

 

Shawei

A Qingdao, le 18 décembre 2011

 

 

 

 

 



15/03/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 112 autres membres